Questions / réponses

sur le fonctionnement d’arkii

Concrètement, arkii ça me sert à quoi ?

  • le risque de perdre votre répertoire vous stresse ? arkii permet de le sauvegarder sans dépendre d’une technologie particulière.
  • vous en avez assez d’avoir cinquante coordonnées par contact, dont la moitié sont obsolètes ?  arkii permet d’avoir un répertoire complet et mis à jour directement par les contacts qui y figurent.
  • vous n’avez pas eu la possibilité ou le temps de noter les coordonnées de quelqu’un ? arkii permet de retrouver un clin d’œil les coordonnées d’une personne perdue de vue ou juste croisée

arkii, c’est juste un annuaire avec l’adresse et un numéro de téléphone ?

C’est beaucoup plus que cela : c’est une vision intégrale de toutes les coordonnées humaines.

Aujourd’hui, chacun peut inscrire ou valider sur arkii tout ou partie de ses coordonnées individuelles, c’est-à-dire :   

  • nom,  prénoms, avatars ou pseudos
  • coordonnées géographiques, téléphoniques ou numériques
  • adresses spécifiques sur tous les types de réseaux sociaux
  • adresses permanentes et/ou éphémères,
  • adresses présentes, futures  et/ou  passées
  • coordonnées perso, pro  et/ou  ludo

 Demain, chacun pourra ajouter de futures formes de coordonnées connectées

  • adresses biométriques
  • données interstellaires

arkii, qu’est-ce que ce n’est pas ?

arkii n’est pas un réseau d’opinion : à aucun moment, il n’est possible

  • de faire connaitre les points de vue, les sentiments ou les émotions de ses utilisateurs
  • d’exprimer une réaction envers les individus figurant sur le site, y compris par des symboles (émoji, …)

arkii n’est pas un network de tendances identifiables : nul ne peut tracer les goûts, inclinaisons ou préférences de ses membres ou utilisateurs

Qu’est ce qu’un arkiian ?

Vous connaissez les réseaux sociaux. arkii, c’est une société en réseau : une base dont les coordonnées appartiennent à ses membres. Les arkiians sont ceux qui se sont inscrits sur arkii (i.e. dont les coordonnées figurent sur le répertoire universel)

Qu’est-ce que le Monark ?

Chaque arkiian peut réunir ses contacts privilégiés dans un espace dédié (le monark, ou« mon arche »), qui forme son carnet d’adresse personnel sur arkii, et qui est en permanence actualisé et sauvegardé.

Peut on consulter arkii ans être arkiians ?

C’est possible, c’est facile, c’est sans mot de passe et c’est gratuit. Pour obtenir la liste de toutes les coordonnées qu’une personne a accepté de rendre publiques, il suffit de rentrer 3 données distinctes, par exemple :

  • Prénom – lieu éphémère de séjour – pseudo
  • Prénom – travail – ville de résidence
  • Nom – lieu de stage – compte réseau social
  • Prénom – études – compte réseau social

Qu’est ce qui protège les coordonnées, alors, si tout le monde y a accès ?

La consultation est libre, mais l’inscription est protégée. Pour s’inscrire sur arkii (à savoir pour entrer, valider ou modifier ses coordonnées), un mot de passe est demandé. Les coordonnées (modifiables à tout moment) demeurent sous le seul contrôle des arkiians (i.e. ceux qui se sont inscrits sur arkii)

Qu’est-ce qui me garantit qu’arkii ne va pas exploiter mes données personnelles ?

Votre garantie est double : elle repose sur vous-même et sur la construction-même du site. Expliquons-nous :

  • Vous entrez seulement les coordonnées que vous souhaitez partager et il est techniquement impossible de voler ce qui est offert. En construisant ensemble une base de données ouverte et gratuite, nous nous prémunissons contre tout détournement.
  • arkii ne permet pas de faire de commentaires, ni positifs, ni négatifs et ne laisse aucune marge à la subjectivisation des coordonnées. Par construction même, arkii empêche toute forme de tracking.

Vous auriez un exemple concret de recherche rapide et pertinente ?

En voici un :


Je chercher à recontacter une spécialiste informatique, dans le cadre d’une campagne de recrutement sachant : 

  • que je l’ai croisée sous le nom Tekloo lors d’un forum numérique à Cologne,
  • que je me se souviens qu’elle venait du Texas
  • et avec laquelle j’ai eu une discussion sur la French tech


Pour ce faire, trois critères sont à renseigner

  • Un élément patronimique (exemple : Tekloo)
  • Une coordonnée (exemple : Texas ou Cologne)
  • Un élément complémentaire (exemple : Start up,  French tech)


En entrant trois critères, arkii va me permettre

  • de retrouver la personne que je cherche : Laura P. Dooney de Paris (Texas), dont le pseudo social est effectivement Tekloo
  • d’avoir accès aux informations qu’elle veut rendre publiques
  • et de pouvoir, si je le veux, lui proposer d’accéder à son cercle privé ou l’inviter à intégrer le mien.

La plateforme arkii est aujourd’hui accessible via un écran (ordinateur, mobile). N’est pas déjà un peu dépassé ?

Cela est adapté aux besoins actuels. Demain, la plateforme arkii sera accessible via la commande vocale : il sera possible d’appeler un ami sur arkii en demandant à arkii de trouver cet ami . Sans compter les autres interfaces : cette plateforme sera accessible via toutes les interfaces imaginables dans l’avenir (vêtements connectés, etc.)

Questions / réponses

sur le développement d’arkii

Un répertoire généraliste, ça existe déjà, non ?

En réalité, non : le projet d’un annuaire libre et universel comme arkii est sans équivalent. Voilà ce qui existe aujourd’hui :

  • des annuaires privés (du type annuaires des anciens élèves ou des adhérents à une association) qui sont, par définition, fondés sur l’exclusivité et composés de données non ouvertes,
  • les sites répertoires classiques, sur base géographique (de type Page Jaunes, Editus, Yellow Directory, …), qui sont focalisés sur certains types de coordonnées (postales, téléphoniques, …) et ne proposent pas un référencement agrégé de toutes les coordonnées potentiellement disponibles,
  • les réseaux sociaux dont l’objectif est de garder leurs membres au sein du réseau, ou les orienter vers leurs partenaires commerciaux,
  • les moteurs de recherche généralistes (du type Google, Bing ou Qwant), dont l’objectif est de trouver les occurrences statistiquement pertinentes, pas les coordonnées exhaustives et agrégées (entrer un nom, ce n’est pas obtenir toutes les coordonnées sur une page, c’est recevoir beaucoup de réponses latérales),
  • les bases de données inquisitrices (du type TruePeopleSearch) dont l’objectif est de retrouver des individus, sur la base d’informations minimales (prénom / nom / localité), pour délivrer des « rapports » à leur sujet sans accord préalable de leur part. Ces sites, principalement anglo-saxons, proposant ensuite un accès payant aux certificats (mariage, divorce, etc …) des individus recensés, ou à des rapports sensibles (criminal reports, medical reports , …)

Si c’est gratuit, c’est moi le produit ?

arkii modifie cet adage : si c’est gratuit, c’est moi qui produit. En permettant à chacun d’entre nous de maitriser ses coordonnées, nous offrons une occasion unique de cocréer un répertoire parfaitement libre.

Comment comptez-vous faire construire concrètement cette plateforme ?

La cocréation étant au cœur du projet arkii, il est important de faire connaitre son principe avant le lancement opérationnel de la plateforme. Nous avons ainsi mis en place :

  • un site de présentation, permettant des pré-adhesions (vous êtes dessus !)
  • un film diffusé sur les réseaux sociaux
  • un manifeste, relayé par une campagne presse/média
  • un relai par des ambassadeurs du projet

Quel est votre calendrier ?

La gestion de ce projet humain s’étagera sur … neuf mois (soit trois trimestres) :

  • trimestre 1 : publication du manifeste et diffusion du projet arkii sur les réseaux sociaux
  • trimestre 2 : recueil des réactions sur le projet arkii et développement coopératif du site.
  • trimestre 3 : lancement du site arkii.org et démarrage du moteur de recherche

Comment ça marche?

En partageant mes coordonnées, je contribue à un moteur de recherche simple et participatif.

Notre Newsletter
Une fois par mois, restez informés sur l'évolution du projet arkii